Sign in to follow this  
Guest Chrystal

Erreur impardonnable...

Recommended Posts

Guest Chrystal

A l'époque encore en train de déprimer (ouais, j'étais une grosse dépressive à une époque, mais je vous rassure, ça va mieux maintenant hein). Pour ça que d'avance je m'excuse du côté "glauque" de la chose...

 

 

Recroquevillée sur son lit…le coussin qu’elle aimait tant, humidifié par ses larmes si abondantes, est maintenu entre ses mains…pressé contre son cœur…Les hurlements provoqués par son âme ne font retentir aucuns sons…elle crie d’une profonde douleur intérieure…

 

Ses yeux si larmoyants…scrutent son téléphone…cet objet, dont elle donnerait son âme afin de l’entendre sonner…

 

Le néant…l’anéantissement…voilà ce qui la représente à l’heure actuelle…cette jeune femme, pourtant si pleine de vie, quelques heures auparavant…cette âme innocente, pourtant si heureuse d’être ici, si croyante en l’avenir, si optimiste, si souriante, si…amoureuse…Se retrouve à cet instant en position fœtale…maudissant la vie…se maudissant…vouant une haine sans merci, à ce que les gens n’ayant rien subit de tel, appellent l’Amour…

 

La sensation de vide…ce ressenti, que longtemps elle n’avait plus connu…refait surface en elle…elle se sent…morte…sans plus aucun intérêt pour son existence…sans plus aucun but pour lui permettre d’avancer…

 

Son âme, sa raison de vivre, son espoir sur la vie…venait de lui être enlevé…son cœur et tout ce qui l’englobe venait d’être décimé…. terrassé…telles les flammes d’une canicule, dévastant toute une forêt sans pitié…

 

Dans un élan d’ultime désespoir, elle tendit la main…prit son téléphone…et composa ce numéro qu’elle connaissait tant…La sonnerie retenti à l’autre bout de l’appareil…mais sonna dans le vide…le même vide qui la hantait…Messagerie…

 

Pour la dernière fois de son existence, elle entendrait sa voix…elle aurait tant aimé l’entendre de ses propres oreilles et non d’un simple combiné…elle aurait tant aimé lui parler directement que de devoir lui laisser une dernière trace d’elle sur une messagerie…

 

Dans un murmure…elle susurra ses dernières paroles… « Je suis désolée…tellement désolée…je t’Aime…je t’aimerais pour l’éternité peut importe où je serais…j’espère que tu sauras me comprendre… »…Le téléphone lui tomba des mains…devenues trop faibles pour supporter son poids, elle le laissa tomber sur les draps en satin rouge…

 

Le travail avait déjà commencé…elle ne se rendit pas compte que les tremblements qui l’affligeaient étaient dus aux médicaments…tremblant déjà avant de les ingurgiter…elle ferma les yeux…la sensation de vide disparut…emportant avec elle toute cette tristesse…

 

Un ange avait été déchu…il lui avait brûlé l’âme, en la quittant…elle, s’était brûlé les ailes, en se suicidant…

 

Le téléphone…cette sonnerie qu’elle avait attendu pendant ces heures si longues avant de prendre sa décision…retenti…dans le vide…

 

Ce destin, si cruel, avait conduit une Chérubine à mettre fin à cette terrible existence humaine…alors que tout était sur le point de s’arranger…il la rappelait…il venait de se rendre compte qu’il l’aimait…qu’il ne voulait pas de cette vie pour laquelle il avait décidé de la quitter…il l’avait décidé, avant même d’entendre son dernier souffle sur sa messagerie…mais sa fierté…cette fierté qui hante tous les hommes…le fit patienter un peu plus avant d’agir…une erreur tellement fatale…

 

Un Ange remontait vers le Paradis…tandis qu’un autre était sur le point de descendre, dans les méandres de l’Enfer...accourant chez elle après l’écoute de ses derniers mots…

 

Il était trop tard…il allait la trouver là…les yeux en larmes, son maquillage devenu humide défigurant son visage, pourtant tellement beau…le corps recroquevillé, les cheveux en désordre…il trouverait toutes ses boites qui avaient tué son âme sœur, dissipées partout dans la pièce, avec ça et là un peu de leur contenu, éparpillé dans les moindres recoins…mais surtout…surtout…lorsqu’il allait retirer ce coussin sur lequel elle avait, si douloureusement, versé toutes les larmes de son âme si torturée…il verrai…il verrai ce qui pressait réellement son cœur…une photo…celle qu’il aimait tant…inscrite de ce « Je t’Aime » qu’il lui avait écrit, peu de temps avant d’avoir mis inconsciemment fin, aux jours de sa dulcinée…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this